Ca’ di Bifúi - Stiftung Ferien im Baudenkmal

Ca’ di Bifúi

, Moghegno TI

Cette maison rurale en pierre, dont les fondations datent du Moyen-Âge, se situe dans le centre historique du village tessinois de Moghegno, sur la rive droite de la Maggia.

Disponibilité

à partir de (par semaine)
1260.-
4 Personnes
2 Chambres
Le jour d’arrivée choisi n’est pas valide. Veuillez en choisir un autre dans le calendrier.
Der gewählte Anreisetag ist ungültig. Bitte wählen Sie einen Alternativtermin im Kalender.
La durée d’un séjour dans ce logement ne peut pas être inférieure à nuits.
Dieses Objekt kann min. Nächte gebucht werden.
La durée d’un séjour dans ce logement ne peut pas dépasser 28 nuits.
Dieses Objekt kann max. 28 Nächte gebucht werden.
Es dürfen keine reservierten Tage in der Auswahl sein.
Selections cannot include reserved days.
Votre sélection ne peut pas inclure des jours déjà réservés.
Réserver
Vous allez être redirigé vers la plateforme de notre partenaire e-domizil, sur laquelle sera conclue votre réservation.
Dieser Buchungszeitraum beinhaltet mindestens zwei Buchungssaisons. Bitte wenden Sie sich für diese Buchung an unsere Geschäftsstelle info@fib.ch.
This booking period includes at least two booking seasons. Please contact our office at info@fib.ch for this booking.
Cette période de réservation comprend au moins deux saisons de réservation. Veuillez contacter notre bureau à info@fib.ch pour cette réservation.
Agir

DESCRIPTION ET HISTOIRE

La C’a di Bifúi est une maison-tour avec un toit en pierre et une loggia, tous deux typiques de la région. Elle se situe dans le centre historique (nucleo) du village idyllique de Moghegno, dans le val Maggia et sa nature préservée. Au fil du temps, elle a évolué de concert avec les bâtiments mitoyens. Ensemble, ils forment un passage public couvert (galeria). Le linteau d’une porte, murée aujourd’hui, indique la date de 1784, correspondant vraisemblablement à l’année de construction. Quant aux fondations de la C’a di Bifúi, elles remontent au Moyen-Âge.

De même que ses voisines, la C’a di Bifúi a été construite afin de servir d’habitation et de dépôt, comme en témoigne la cave creusée dans la cour. Elle était occupée par des paysans qui faisaient pousser des céréales et du maïs sur les terres alentour. L’élevage, la vigne et la préparation des châtaignes constituaient aussi d’importantes sources de revenus, tout comme le travail dans les carrières et l’artisanat traditionnel.

En dialecte tessinois, «C’a di Bifúi» signifie «maison de Bifúi», «C’a» étant la forme abrégée de «casa», «maison» en italien, et «Bifúi» pouvant désigner aussi bien un lieu qu’une famille. Dans ce cas précis, une famille Bifúi apparaît effectivement dans l’histoire de l’édifice.

Les fresques et les niches à l’entrée laissent supposer que cette partie était autrefois un passage public entre les deux maisons, qui a été peu à peu intégré à l’entrée de la C’a di Bifúi.

Au rez-de-chaussée, se trouve une cuisine tessinoise typique, avec sa grosse cheminée utilisée autrefois pour cuire les aliments. Le sol est en dalles de granit. C’est dans cette espace que se déroulait la vie de la famille. Les murs et le plafond de la pièce voisine sont couverts d’épaisses couches de brai et de suie (calisna) : on pense qu’elle servait de fumoir.

Les escaliers intérieurs conduisant aux deux étages supérieurs ont été installés lors de la rénovation de 2024. Auparavant, ces niveaux étaient accessibles uniquement par des escaliers extérieurs en pierre. Une indication que ce bâtiment, autrefois de plain-pied, a été rehaussé au fil du temps pour répondre aux besoins de ses occupants.

En 2015, la section tessinoise de Patrimoine suisse (STAN) avait attiré l’attention de la fondation Vacances au cœur du Patrimoine sur la maison voisine, la Casa Portico. Inhabitée depuis plusieurs décennies, celle-ci était fortement dégradée et instable. La réparation du toit en dalles de pierre était particulièrement urgente. Un effondrement de cet étroit bâtiment de trois étages, serré entre ses voisins, aurait entraîné des conséquences fatales pour ces derniers. La réaction rapide de la fondation a permis de prendre des mesures immédiates de consolidation. La remise en état a pu être financée et menée à bien dans les cinq années qui ont suivi et la Casa Portico a reçu ses premiers hôtes en 2020.

La rénovation exemplaire de cette première maison et l’enthousiasme des vacanciers ne sont pas passés inaperçus dans le village. Après le décès de la propriétaire de la C’a di Bifúi, ses héritiers ont eu à cœur de préserver ce bâtiment dans le respect du patrimoine. Ils l’ont vendue en 2021 à la fondation afin de la transformer également en logement de vacances et de lui assurer ainsi un avenir. Son achat et sa rénovation pour le compte de la fondation ont été entièrement assurés par un mécène.

Bild
1
Bild
2
  1. + 2. Aufnahmen des Cheminées und des Räucherraumes (Küche) vor der Restaurierung.

PARTICULARITÉS ARCHITECTURALES

Cette maison, avec sa galerie caractéristique, a été construite au XVIIIe siècle en gneiss de la région, selon la technique des murs en pierre sèche. Le toit est constitué de dalles grossières de la même roche. Dans les vallées tessinoises, la pierre était privilégiée pour la construction en raison de son abondance et de la facilité à la travailler, ce qui réduisait les coûts. Ce matériau robuste et durable était particulièrement apprécié dans les villages aux rues étroites car il limitait les risques d’incendie. Les murs de pierre, d’une épaisseur pouvant atteindre 60 centimètres, avaient aussi une fonction régulatrice, retenant la chaleur dans les maisons en hiver et la fraîcheur en été.

La C’a di Bifúi a grandi avec le temps. La pièce dotée d’une cheminée, à l’entrée, et les chambres au-dessus forment probablement la partie la plus ancienne. La cuisine actuelle, qui a dû servir de fumoir, et les espaces surmontant la galeria (galerie publique) ont été ajoutés par la suite. Le toit a été agrandi en même temps que celui de la maison voisine. Plus récemment, au XXe siècle, un petit enclos (cortile) en briques a été aménagé à l’arrière. Il servait vraisemblablement de porcherie, avec des remises au-dessus.

L’enchevêtrement des pièces et des étages est typique de ces maisons mitoyennes tessinoises. Au fil des ans, les bâtiments d’origine étaient surélevés et agrandis au gré de l’augmentation du nombre de leurs occupants et des besoins de ces derniers. Pour cette raison, ils étaient souvent dépourvu de cage d’escalier ; les pièces étaient accessibles par des galeries couvertes et des escaliers extérieurs en pierre. Les escaliers intérieurs en bois de la C’a di Bifúi ont été aménagés lors de la rénovation de 2024 afin que la maison soit accessible aux hôtes durant toute l’année.

A force d’ajouts successifs, il arrivait que des maisons situées de part et d’autre d’une rue se rejoignent. Cela explique pourquoi la ruelle située entre les maisons de la façade ouest de la C’a di Bifúi est aujourd’hui un passage public couvert.

Informations sur la maison de vacances

Bild
1
Bild
2
  1. Plan du rez-de-chaussée avec place assise dans la cour arrière
  2. Plan du 1er étage
Bild
1
Bild
2
  1. Plan du 2e étage avec balcon
  2. Plan du toit-terrasse

La Casa Portico et la C’a di Bifúi forment un angle dans le centre très densément construit de Moghegno. Les pièces des deux maisons sont enchevêtrées et accessibles par les mêmes escaliers extérieurs. Afin de créer deux habitations indépendantes, un escalier intérieur a été installé dans la C’a di Bifúi. Celui-ci relie les trois niveaux, du rez au deuxième étage. Cet escalier permet aussi d’utiliser la maison durant toute l’année.

La Casa Portico (pour 3 personnes) et la C’a di Bifúi (pour 4 personnes) peuvent être louées ensemble ou séparément.

Le foyer du rez-de-chaussée a été conservé et peut désormais être utilisé comme cheminée. Cette pièce a été aménagée en une confortable salle à manger. Ce niveau accueille aussi la cuisine. Un espace extérieur proposant des sièges est disponible dans l’arrière-cour. Il est complété par un WC séparé et une remise.

Le premier étage comprend une chambre double, séparée de la cage d’escalier par une armoire et des rideaux. La salle de bains, avec douche et toilette, se trouve au même niveau. Le deuxième étage accueille le séjour, chauffé au moyen d’un poêle. La dépense (disponibile) attenante a été transformée en bureau. Enfin, le salon donne sur la seconde chambre à coucher qui comprend deux lits simples.

Afin de garantir le confort des hôtes, l’édifice a été équipé de sanitaires et d’une cuisine modernes. La terrasse est accessible par une galerie ouverte et un escalier en bois, raide mais maniable.

La C’a di Bifúi est un bâtiment historique, un monument. Bien que l’aménagement intérieur soit conforme pour l’essentiel aux standards techniques modernes, nous attirons votre attention sur le fait que certains détails fonctionnels comme les poignées de porte et de fenêtre, les rampes d’escalier ainsi que la hauteur des marches ne correspondent pas aux normes actuelles et peuvent constituer une source de danger. L’escalier extérieur, raide et étroit qui conduit à la terrasse, ne convient pas aux personnes à mobilité réduite et aux enfants en bas âge.


Personnes : 4 (et 1 enfant jusqu’à 2 ans)

Chambres à coucher : 1 chambre double (160x200) et 1 chambre avec 2 lits simples (90x200) et lit d’enfant sur demande.

Saison : toute l’année

Brefs séjours : basse saison (min. 3 nuits).

Altitude : 317 métres

Animaux : Les animaux domestiques sont autorisés moyennant un forfait de 50 CHF par animal.

Transports publics : bus 315 depuis Locarno Stazione jusqu’à Maggia Centro.

Stationnement : public

Espaces extérieurs : un cortile (arrière-cour) au rez, un petit balcon au deuxième étage, une terrasse. Accès à cette dernière par un escalier raide situé dans le grenier – lui-même atteignable via la galerie de la Casa Portico.

Wi-Fi : FRITZ! Box 5530 JP disponible

Chauffage : 2 poêles à accumulation modernes – les hôtes font eux-mêmes le feu.

Les poêles emmagasinent la chaleur pendant une heure. Pour garder la maison chaude en hiver, il faut la chauffer régulièrement.

Poêle / cheminée: 2 poêles à accumulation modernes.

Cuisine : cafetière italienne, pas de lave-vaisselle.

Salle de bain : 1 (douche et WC), 1 toilette séparée au rez, sèche-cheveux disponible.

Lave-linge et tumbler : pas disponible.

Remarques : les sols sont en bois et en pierre, de bonnes chaussures d’intérieur sont donc recommandées. La terrasse est accessible par une galerie partagée avec la maison voisine et un escalier en bois raide. En raison des nombreux escaliers, parfois escarpés, le bâtiment ne convient pas aux personnes à mobilité réduite et aux petits enfants. En dépit d’une bonne isolation, les pièces peuvent être fraiches en hiver. Nous recommandons donc d’apporter des vêtements chauds.

Situation

Nucleo 47, 6677 Moghegno

Situation géographique 

À la suite d’une fusion, le village de Moghegno fait partie de la commune de Maggia depuis 2004. Il est inscrit à l’inventaire des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse (ISOS). Jouissant d’une situation idyllique au bord de la Maggia, c’est un point de départ idéal pour partir à la découverte des vallées tessinoises.

Histoire 

La première mention écrite de ce lieu remonte à 1294, sous le nom de Mogeno, qui s’est transformé en Moghino et finalement en Moghegno. Les vestiges d’une chambre funéraire romaine ont été retrouvés au centre du village en 1994. Ils attestent de l’occupation du site au Ier siècle après Jésus-Christ déjà. Les habitants vivaient principalement de l’élevage, de la culture des céréales et du vin ainsi que d’activités artisanales telles que la construction de murs en pierre ou le travail du bois. Comme tant d’autres villages tessinois, Moghegno a connu des changements économiques et sociaux au fil du temps. L’industrialisation et le tourisme ont offert de nouvelles opportunités, sans modifier pour autant le mode de vie traditionnel de ses habitants.

Loisirs 

La Maggia propose des excursions rafraichissantes : le courant est un peu plus lent vers Avegno, où la rivière est bordée de charmantes petites plages de sable fin. Les nombreux grotti proposent leurs spécialités traditionnelles. Le val Maggia est idéal pour les activités sportives : randonnée, baignade ou canyoning. Il réserve aussi de belles découvertes culturelles. Nous recommandons une excursion d’une journée au Musée Walserhaus à Bosco-Gurin ou au village de Cevio, où siégeaient autrefois les baillis. Enfin, l’église San Giovanni Battista, dessinée par le grand architecte Mario Botta et achevée en 1997, mérite le détour (Mogno). Durant toute l’année, Moghegno est une destination appréciée des touristes qui souhaitent profiter du paysage pittoresque, de l’architecture traditionnelle et de l’atmosphère détendue du Tessin. À ne pas manquer : les gra, à l’entrée du village, sont de petites constructions en pierre dans lesquelles les châtaignes sont séchées et rôties chaque automne selon une méthode ancestrale. Moghegno est parvenu à préserver son charme historique tout en relevant les défis du monde moderne.

ARCHITECTES, ARTISANS, AMÉNAGEMENT

Architecture
pisoniarchitecttura, 6616 Losone

Aménagement intérieur
småland gmbh, 8000 Zürich
Sibylle Burkhardt mit Unterstützung von Werner Singer, Tabouret Design Antiques.

Comme il ne restait presque plus de meubles dans la Flederhaus lors de la reprise de l’objet par la fondation, l’aménagement intérieur a dû être renouvelé.

Nous profitons de l’occasion pour remercier chaleureusement tous les participants et participantes pour l’excellente collaboration.

Constructeur
Impresa Tomamichel Sagl, 6685 Bosco Gurin

Fenêtres / Menuiserie
Poncini & Monaco, 6670 Avegno

Plâtrier
Filoges Sagl, 677 Aurigeno

Menuiserie / Lits / Meubles
Azienda Forestale, 6675 Cevio

Couture / Rideaux
Bonetti Arredamenti, 6572 Magadino

Electricien
Biscara Giovanettina SA, 6600 Locarno

Couvreur zingueur
Studio d’ingegneria, 6616 Losone

Sanitaire
Adami SA, 6678 Giumaglio



Maître d’ouvrage
Stiftung Ferien im Baudenkmal, 8008 Zürich

Représentation du maître d’ouvrage
Maya Karacsony, 8000 Zürich



Mobilier

Salle à manger
Table à manger | Nektar design | Mod. Rio Kunstharz hell
Chaises | Crossback | Fauteuil | Anliker
Lampadaire | Tolomeo
Parasol à étincelles | Italie - années 50

Cuisine
Etagère en bois | Azienda Forestals l Menuisier local
Lampe | Cliplampe & lampe murale historique



Salon
Canapé | ZEUS de Flexform | Plattform 32
Couverture en laine | Modèle Bauhaused 3 | ZigZag Zürich
Tapis | Mirt | Maana Studios
Fauteuil en osier | Duyan a la | John Risley
Lampadaire | Strahler Otello Oluce
Applique murale | Artemide Neri&Hu

Chambre à coucher
Lits | Azienda Forestale | menuisier local
Banc tressé
Tables de nuit | Peclard-Hocker (rouge foncé) | Horgen Glarus & tabouret (noir) RAFT
Tapis | Tapis tissé
Miroir sur pied | cadre en laiton | Italie - années 50
Lit en fer | d’origine, restauré
Lampe pour table de nuit | Daphne Classic

Bureau
table | bois de châtaignier
Chaise | Dolly | Kartell
Lampe de bureau | Midcentury
Liseuse | Lindhild Petit Machine

Espaces extérieurs
Chaises de jardin | Click | Houe
Lampe | Poulsen Alberslund revêtement zinc
Table en tôle | Vintage

Remerciements

Nous tenons à remercier tous ceux qui nous aident à préserver la culture du bâti pour les générations futures et à rendre tangible l’histoire des maisons historiques. Même le plus petit élément de construction aide à préserver un bâtiment.

La fondation remercie la famille Rolf Schmidhauser de Romanshorn pour son généreux soutien, grâce auquel le monument Ca' di Bifúi a pu être préservé.

Médias

Depuis 2019, l’Aide suisse à la montagne apporte un soutien financier à la Fondation Vacances au coeur du patrimoine pour le sauvetage de bâtiments menacés dans les villages de montagne. Le premier monument restauré ensemble était la Casa Portico à Moghegno (TI) - maison voisine de la Cá di Bifúi. Celle-ci a été inaugurée en 2020. L’Aide suisse à la montagne a filmé le processus de restauration. Plusieurs participants ont témoigné dans ce film.

Plus d’informations

Expériences