Eine Reise zu den Ursprüngen der Schweiz – Stiftung Ferien im Baudenkmal

Un voyage aux origines de la Suisse

Texte et images : Dominik Gehl

La région de la Suisse centrale comprend les cantons de Lucerne, Uri, Schwyz, Obwald, Nidwald et Zoug. C'est le berceau de la Suisse où en 1291, la charte fédérale, traité d'entraide et de règlement des différends, fut signée entre Uri, Schwyz et Unterwald ! Ces cantons ont également participé à la guerre du Sonderbund, une guerre civile suisse, qui s'est terminée en novembre 1847 par une victoire des troupes fédérales progressistes et a conduit à l'État fédéral moderne avec la Constitution fédérale de 1848. Donc, il y a énormément d'histoire à découvrir ici !

Nous avons visité cette région en une semaine, séjournant dans deux charmantes maisons historiques pouvant être louées via Vacances au coeur du Patrimoine.

Jour 1 : Arrivée en Suisse centrale

Notre première maison de vacances était située à Unterschächen (UR); en route depuis Lausanne, nous avons fait une halte au delta de la Reuss, au bord du lac des Quatre-Cantons.

Delta de la Reuss (Reussdelta)

Le delta de la Reuss est une réserve naturelle et une zone de loisirs qui s'étend le long de la rive sud du lac d'Uri, une section du lac des Quatre-Cantons, entre les villages de Flüelen et Seedorf. Le delta créé par la rivière Reuss qui coule du massif du Gothard dans le lac (et ressort du lac à Lucerne) est laissé à sa dynamique naturelle. Elle est bordée de roselières et possède de vastes zones d'eaux peu profondes. En plus des zones naturelles de protection, il y a des sentiers de randonnée et de vélo, des plages de baignade et des terrains de jeux.

Sa tour d'observation de 11 m de haut, Aussichtsturm Reussdelta, a été conçue par l'architecte grison Gion A. Caminada et construite par des artisans et apprentis locaux en 2012. Elle est composée de 48 troncs de sapin argenté, regroupés en quatre groupes de 12 troncs d'arbres, et ses quatre paniers d'observation sont accessibles par un escalier en colimaçon de 39 marches. Le garde-corps est fait de tiges de saule tissées autour de 20 poteaux verticaux en acier.

Après un pique-nique et un moment d'observation des oiseaux, nous avons poursuivi notre route en suivant la rivière Schächen dans le Schächental, la vallée où Wilhelm Tell est né selon l'historien suisse du XVIe siècle Aegidius Tschudi.

Stüssihofstatt

La Stüssihofstatt à Unterschächen a été construite en 1450, il y a presque 600 ans ! Au cours des siècles, elle a été habitée par des familles d'agriculteurs et sa structure d'origine n'a pratiquement pas changé.

Suite au départ des derniers locataires en 2010, elle a été rénovée selon les plans de l'architecte Hanspeter Odermatt et est aujourd'hui une maison de vacances équipée d'une cuisine moderne et de sanitaires.

La zone de préparation de la cuisine au milieu de la maison est maintenant ouverte sur toute la hauteur, vous permettant de voir le vieux bois d’origine. Deux escaliers mènent aux chambres des deux côtés de la maison.

Elle est chauffée par un four à bois en stéatite qui chauffe également l'eau ! Nous avons été surpris de la chaleur qu'il a conservée pendant la nuit, les pierres étant encore chaudes à notre lever.

Nous avons adoré la couleur vert clair gaie et avons passé beaucoup de temps dans le salon confortable, à profiter du soleil tôt le matin ou à jouer à des jeux le soir.

Juste à côté de la maison, nous pouvions faire de courtes promenades le long de la rivière avec de belles vues sur les montagnes environnantes.

Jour 2 : Les origines de la Suisse : Schwyz et Andermatt

Notre deuxième journée était consacrée aux origines de la Suisse, et quel meilleur endroit pour le faire que dans la ville de Schwyz avec le Bundesbrief Museum et le Forum Schweizer Geschichte ?

Bundesbriefmuseum

Le Musée des Chartes Fédérales (Bundesbriefmuseum) abrite le document fondateur de la Confédération suisse, la Charte fédérale de 1291. Le bâtiment a été conçu par l'architecte suisse Josef Beeler et inauguré en 1936.

Outre de nombreux documents historiques, il présente des œuvres d'art, telles que le "Fundamentum" de Heinrich Danioth sur la façade principale, "Der Bundesschwur auf dem Rütli" (Le serment fédéral sur le Rütli) de Walter Clénin dans la salle d'exposition supérieure et "Bruder Klaus" (Frère Klaus) de Maurice Barraud dans la salle d'exposition inférieure.

Le parchemin de la Charte fédérale de 1291 mesure 30cm x 20cm et contient 17 lignes écrites en latin. Il a été découvert dans les archives cantonales de Schwyz en 1724 et puisqu'il mentionne comme date de signature le "début août", la fête nationale suisse est célébrée le 1er août, depuis le 600e anniversaire en 1891. Le musée présente également une histoire intéressante des drapeaux suisses. Depuis le Bundesbriefmuseum, il n'y a que 5 minutes à pied jusqu'au Forum de l'histoire suisse.

Forum Schweizer Geschichte

Le Forum Schweizer Geschichte à Schwyz a été inauguré en 1995 et forme, avec le Landesmuseum Zürich et le Château de Prangins au bord du lac Léman, le Musée national suisse. Il est situé dans un grenier baroque et une armurerie datant de 1711.

Lors des rénovations entre 1992 et 1994 selon les plans d'Andi Scheitlin, Marc Syfrig et Hans Steiner, une tour d'escalier en colimaçon a été ajoutée au centre du bâtiment.

Les trois étages supérieurs sont utilisés par l'exposition permanente "La Suisse en devenir" et l'étage inférieur est utilisé pour des expositions temporaires. L'exposition temporaire actuelle est "Les Alpes en légende" et explique, entre autres, la légende du "Pont du Diable" près d'Andermatt. Selon la légende, au Moyen Age, les habitants d'Uri ont eu de la difficulté à construire un pont traversant la Reuss au-dessus de Göschenen afin de faciliter le franchissement du col du Gothard. Le diable est apparu et a proposé de construire le pont en échange de la première âme à le traverser. Il a construit le pont en 3 jours, mais les habitants d'Uri ont envoyé, comme première âme, une chèvre. Le diable, furieux, a alors tenté de détruire le pont avec une pierre trouvée à proximité, mais puisque cette dernière était marquée d’une croix, il a manqué sa cible.

La pierre et le pont sont encore visibles aujourd'hui sur la route vers Andermatt, prochaine étape de notre journée.

Pont du Diable (Teufelsbrücke)

Juste avant l’arrivée à Andermatt se présente une superbe vue sur le Pont du Diable et le nouveau pont de chemin de fer.

Andermatt est un village de montagne à 1400 m d'altitude situé à un carrefour majeur de cols montagneux menant à la fois du Nord au Sud et d'Est en Ouest. Le col de l'Oberalp est la liaison avec les Grisons, le col de la Furka mène au Valais et le col du Saint-Gothard au Tessin. Andermatt a prospéré économiquement lorsque, dans la première moitié du XIXe siècle, le col du Saint-Gothard a été rendu accessible aux diligences. Cela n'a duré que jusqu’à l'ouverture du premier tunnel du Saint-Gothard en 1881 par contre: le tunnel passe légèrement plus bas entre Göschenen et Airolo au Tessin, évitant complètement le village.

Une promenade dans le village nous a donné un aperçu de ce que doit être ce village animé par les skieurs au plus fort de la saison hivernale !

Pfarrkirche St. Peter und Paul

L'église paroissiale Saint-Pierre-et-Paul d'Andermatt a été construite entre 1601 et 1602 selon les plans de Johannes Schmid. A la fin du XVIIe siècle, l'architecte local Bartholomäus Schmid dessine les plans de son extension dans le style baroque. Le maître-autel est l'œuvre du célèbre sculpteur valaisan Johannes Ritz et a été achevé en 1716.

Récemment, de nouveaux projets de développement ont été lancés à Andermatt, afin d’en faire une station touristique plus importante. Parmi ces développements se trouve la nouvelle salle de concert d'Andermatt.

Salle de concert d'Andermatt

La salle de concert d'Andermatt a été conçue par Studio Seilern Architects et achevée en 2019. Le projet a transformé un espace souterrain existant conçu pour les conventions en une salle de concert d'une capacité totale de plus de 600 spectateurs et un orchestre symphonique de 75 pièces.

Jour 3 : Architecture de la seconde moitié du XXe siècle

Lors de notre troisième jour, nous voulions visiter le Musée suisse des transports situé un peu à l’écart du centre-ville de Lucerne. Sur notre chemin d'Uri à travers Schwyz jusqu'à Lucerne sur la rive est du lac des Quatre-Cantons, nous nous sommes arrêtés dans deux églises du XXe siècle. Bien qu'ils aient été construits à la même époque, ils sont aussi très différents.

Piuskirche

La Piuskirche de Meggen a été construite entre 1964 et 1966 selon les plans de Franz Füeg. Le bâtiment cubique de 13 mètres de haut n'a pas de fenêtres - les murs extérieurs sont constitués de 888 dalles de marbre grec translucide de 28 mm d'épaisseur entre des poutres de support en acier. Alors que le bâtiment semble presque blanc de l'extérieur, le marbre a de riches tons jaunes et orangés de l'intérieur.

Johanneskirche

La Johanneskirche dans le quartier Würzenbach de Lucerne a été conçue par Walter Maria Förderer et construite entre 1967 et 1970. Comme beaucoup d'églises de Walter Maria Förderer, elle utilise le béton apparent comme principal matériau de construction et donne l'impression d'être à l'intérieur d'une sculpture faite de béton.

Musée suisse des transports

Le Musée suisse des transports (Verkehrshaus der Schweiz) a été construit sur les rives du lac des Quatre-Cantons entre 1957 et 1959. C'est le musée le plus visité de Suisse et présente des expositions dans cinq domaines des transports : transport aérien, trains, voitures, bateaux et téléphériques. Il est facile de passer une journée complète ici, car de nombreuses expositions sont interactives ! Nous avons passé la plupart de notre temps dans l'exposition sur les voyages aériens et spatiaux.

Cette section du musée a été inaugurée le 1er juillet 1972 en présence des astronautes John Glenn et Neil Armstrong et contient désormais des expositions telles que la capsule Red Bull Stratos, le satellite Eureca déployé dans l'espace en 1992 et l'expérience Solar Wind Composition utilisée sur la lune pendant Apollo 11 !

Les bâtiments du musée ont été agrandis à plusieurs reprises depuis son inauguration. L'un des bâtiments les plus récents est la Halle des Transports Routiers conçue par Gigon/Guyer et construite entre 2005 et 2009. Sa façade est entièrement recouverte de 344 panneaux de signalisation.

Hans Erni Museum

Hans Erni est un peintre et graphiste suisse qui a vécu de 1909 à 2015. Le musée Hans Erni de Lucerne a ouvert ses portes en 1979 dans un bâtiment hexagonal conçu par l'architecte Jean-Marie Ellenberger. À la demande de Hans Erni, le musée est installé sur le terrain du Musée Suisse des Transports afin de susciter l'intérêt des visiteurs pour la science, la technique et le progrès, mais aussi pour contrebalancer la présentation de ces thèmes à l'intérieur du Verkehrshaus.

Jour 4 : Architecture du 19ème siècle

Il était temps de dire au revoir à la Stüssihostatt et de rejoindre notre deuxième maison de vacances. En route vers le Alte Pächterhaus à Heiligkreuz, nous nous sommes arrêtés à Lucerne. Avec une population de plus de 80 000 habitants, Lucerne est la ville la plus peuplée de Suisse centrale. Déjà dans la seconde moitié du XIXe siècle, elle était devenue un centre de tourisme et une destination populaire pour les artistes et les familles royales: le compositeur allemand Richard Wagner a vécu à Lucerne de 1866 à 1872, la reine anglaise Victoria s'y est rendue en 1868 et l'écrivain américain Marc Twain l’a visité en 1878 et 1897. Nous avons commencé notre exploration par quelques-uns des musées et attractions que ces premiers visiteurs auraient également pu découvrir.

Gletschergarten

Le Jardin des Glaciers de Lucerne a ouvert ses portes en 1873 après que Josef Wilhelm Amrein-Troller eut découvert des pots glaciaires lors de travaux de construction en 1872. Les pots glaciaires datent de la dernière période glaciaire, il y a 20 000 ans, lorsque Lucerne était recouverte d’une couche de glace de 800 m d'épaisseur.

Parmi les attractions du Gletschergarten se trouve également le labyrinthe à miroirs, construit à l'origine pour l'Exposition nationale de Genève en 1896 et installé au Jardin des Glaciers en 1899.

La nouvelle attraction Felsenwelt a été conçue par Miller & Maranta et a ouvert ses portes en 2021.

Bourbaki Panorama

Bourbaki Panorama est une peinture circulaire montrant l'internement de plus de 60000 hommes de l'armée française à la fin de la guerre franco-prussienne. Il a été peint en 1876 par Edouard Castres qui s'était porté volontaire comme auxiliaire médical pendant la guerre. Il avait l'aide de 10 assistants, parmi lesquels Ferdinand Hodler. Après avoir exposé le tableau de 14m de haut et 114m de long à Genève, Benjamin Henneberg l’a transféré à Lucerne en 1889.

En raison de la concurrence croissante des salles de cinéma, Benjamin Henneberg a vendu le bâtiment et la peinture à l'entreprise lucernoise Koch & Söhne qui y installa le premier parking mécanique d'Europe ! À l'aide d'une plaque tournante (qui est toujours fonctionnelle aujourd'hui), la forme presque ronde du bâtiment a été utilisée de manière optimale en ne nécessitant qu'un seul espace libre pour accéder à toute voiture garée. Malheureusement, la peinture a été réduite en hauteur pendant cette période, de sorte qu'aujourd'hui, nous ne pouvons voir que les 10 mètres inférieurs, manquant une partie du ciel d'origine. Entre 1996 et 2000, le bâtiment a été entièrement transformé selon les plans de Werner Kreis et Ulrich et Peter Schaad et abrite aujourd'hui, entre autres, le tableau panoramique, un cinéma et la bibliothèque de Lucerne.

Kapellbrücke

Bien sûr, nous avons également traversé le Kapellbrücke, le célèbre pont de Lucerne, construit à l'origine au 14ème siècle. C'est le plus ancien pont en treillis au monde et le plus ancien pont couvert en bois d'Europe. Un incendie en 1993 a malheureusement détruit une grande partie du pont long de 200m ainsi qu'une partie des peintures du 17ème siècle qu'il contenait, mais il a heureusement été restauré depuis.

Avec de nombreux restaurants, cafés et glaciers au bord de la rivière, c'était l'endroit idéal pour se détendre et prendre l'air et le soleil !

Altes Pächterhaus

L'ancien Pächterhaus à Heiligkreuz a été construit entre 1843 et 1845. Il est situé à l'intérieur de la biosphère Entlebuch à une altitude de 1130 m au-dessus du niveau de la mer, à 400 m au-dessus du village de Hasle. Le bâtiment comprend deux étages complets ainsi que deux étages dans le toit en saillie et une grange attenante au côté est. Ses façades sont revêtues de bardeaux de bois.

Il a été utilisé jusque dans les années 1990 puis rénové en 2013. Il abrite aujourd'hui deux appartements de vacances aux deux étages inférieurs.

Le voisin le plus près de l'Altes Pächterhouse, littéralement juste de l'autre côté de la rue, est le Wallfahrtskriche Heiligkreuz, ce qui en fait une destination de vacances particulièrement calme et paisible.

Wallfahrtskirche Heiligkreuz

L'église de pèlerinage Heiligkreuz près de Hasle a été construite en 1588 à l'endroit où en 1344 Johannes von Aarwangen, un frère cistercien du monastère de Saint-Urbain, avait construit une chapelle et une maison d'ermite. Son apparence actuelle date de 1753/1754 lorsque l'architecte Jakob Singer a ajouté un confessionnal et une tour à la chapelle d'origine gothique tardif et a redessiné l'intérieur dans le style rococo.

Les fresques sur les murs ont été découvertes lors de restaurations en 1976.

Alors que le Stüssihofstatt était situé à l'intérieur de la vallée, l'Alte Pächterhaus se trouve au sommet des collines avec une vue magnifique sur les environs et nous avons pu profiter de beaux couchers de soleil.

Jour 5 : Journée Nature : Biosphère Entlebuch

La biosphère de l'Entlebuch est une réserve naturelle de près de 400 kilomètres carrés. C'est la deuxième réserve de biosphère de l'UNESCO en Suisse, après le parc national suisse des Grisons. Composée de près d'un tiers des zones humides de Suisse, elle abrite près de 300 espèces différentes de champignons. On y propose également des activités intéressantes auxquelles nous ne nous attendions pas, telles que l'orpaillage dans la région de Napf ou la visite des charbonniers à Romoos.

Heiligkreuz

Comme les sentiers de randonnée locaux à Heiligkreuz débutent juste à la porte de la Alte Pächterhaus, nous avons passé la matinée à en explorer certains : le Seelensteg, le Kraftbaum et le sentier de santé, un chemin pieds nus à travers les bois.

Cascade et pont suspendu du Chessiloch

L'après-midi, nous avons décidé de voir le Chessiloch, une randonnée de 6 km avec des cascades incroyables et deux ponts suspendus. La randonnée commence à Flühli où il était également facile de garer la voiture et suit d'abord la route avant de poursuivre dans la forêt. Le nouveau pont suspendu a été construit en 2019 et traverse le Seebach à une hauteur de 45m !

Jour 6 : Art moderne à Lucerne

Après avoir exploré principalement le côté historique de Lucerne, nous devions revenir pour explorer son côté moderne, Lucerne étant également un centre d'architecture et d'art du XXe siècle.

KKL

Le Kultur- und Kongresszentrum Luzern KKL a été conçu par l'architecte français Jean Nouvel et construit entre 1995 et 2000. Il remplace l'ancien centre d'art et de congrès conçu par l'architecte suisse Armin Meili en 1933/34. Les coûts de construction totaux étaient légèrement supérieurs à 220 millions de francs suisses et le KKL contient désormais trois volumes principaux : une salle de concert pour près de 2000 spectateurs, la salle polyvalente de Lucerne et le musée d'art de Lucerne. Ils sont séparés au niveau du sol par deux canaux d'eau du lac des Quatre-Cantons qui se jettent dans le bâtiment et réunis en un seul grand complexe à travers l'immense toit en porte-à-faux mesurant 113 mètres sur 107 mètres.

Salle de concert

La salle de concert peut accueillir 1898 spectateurs et a la réputation d'être parmi les plus belles de Suisse.

Alors que les entrées de la "Salle blanche" ont des tapis rouges, la salle de concert elle-même est toute en tons de bleu et de blanc, des sièges bleus aux reliefs en plâtre blanc des murs en passant par le ciel étoilé bleu nuit.

L'acousticien américain Russell Johnson a utilisé les dimensions des célèbres salles de concert de Vienne et d'Amsterdam comme modèles acoustiques. Elle dispose également d'une verrière acoustique réglable en hauteur au-dessus de la scène ainsi que d'une chambre réverbérante avec cinquante portes tournantes permettant d'augmenter le volume de la salle de 7000 mètres cubes, selon l'occasion. Le concert d'ouverture du 18 août 1998 a été joué par l'Orchestre Philharmonique de Berlin sous la direction de Claudio Abbado et de nombreux enregistrements ont depuis été réalisés ici, comme par exemple l'album Somewhere de Keith Jarrett.

Kunstmuseum

Le musée d'art de Lucerne (Kunstmuseum Luzern) a été fondé en 1932. Il est situé au 4ème étage du KKL depuis 2001. La collection du Kunstmuseum Luzern est une archive culturelle de la Suisse centrale avec plusieurs milliers d'objets de la Renaissance à nos jours.

Gare

La gare de Lucerne est située juste à côté du KKL. La gare historique a malheureusement été détruite dans un incendie en 1971. Elle a été remplacée par une nouvelle construction du cabinet d'architectes Ammann et Baumann, qui a été conçue par leur employé Santiago Calatrava, ce qui en fait l'une des premières réalisations majeures de Santiago Calatrava, après avoir reçu son doctorat de l'ETH Zürich en 1991. La construction en verre transparent termine la façade de plus de 100 m de long de la gare à l'aide de 16 colonnes en béton de 14 mètres de hauteur.

Sammlung Rosengart

Sammlung Rosengart est un musée d'art moderne à Lucerne, inauguré en 2002. Ce musée est situé à l'intérieur de l'ancienne Banque nationale suisse, construit en 1924 sur des plans de Hermann Herter, et transformé pour le musée par Diener & Diener.

Il contient des œuvres de la collection privée de la famille Rosengart. Angela Rosengart et son père Siegfried Rosengart étaient des marchands d'art spécialisés dans le modernisme classique et ont créé au fil du temps une collection privée de plus de 300 œuvres, Paul Klee et Pablo Picasso étant les plus représentés.

Jour 7: TOUTES LES BONNES CHOSES ONT UNE FIN

Toute bonne chose a une fin, nous devions rentrer à la maison. En prenant la route 10 en direction de Berne, nous avons rencontré une inalpe, l'ascension des vaches dans la montagne pour l'été, et avons été agréablement surpris de trouver le Kambly Experience and Factory Store à Trubschachen. Nous ne pouvions que s'arrêter ! Nous y avons appris l'histoire de Kambly… et fait de nombreux achats sucrés !

Dominik Gehl travaille comme ingénieur logiciel. Ses hobbies sont les voyages et la photographie. Sur Instagram, il publie quotidiennement sous @dominikgehl.

Découvrez tous nos monuments en Suisse centrale :